JEUDI 23/03 : FERMETURE EXCEPTIONNELLE À 18H30

 

 
Librairie archi Paris VOLUME
47, rue Notre-Dame de Nazareth_Paris 3 (France)
M° République / Temple / Arts & métiers / Strasbourg-Saint-Denis
téléphone : +33 (0)1 85 08 02 86 / contact@librairievolume.fr

VOLUME_f
librairie et bien plus centrée sur l'architecture, urbanisme et paysage
bookstore and so much more focused on architecture, urbanism and landscape
VOLUME_PARIS
Je veux des infos de VOLUME ! / Give me some news!

Du mardi au samedi de 11h00 à 20h00

From tuesday to saturday from 11.00(am) to 8.00(pm)

BIENTÔT CHEZ VOLUME
EXPOSITION

Christophe LE TOQUIN

photographies

Éléments d'une typologie de l'urbanisation contemporaine d'un village drançais de deux mille huit cent trente neuf habitans

jusqu'au 25 mars

VOLUME HORS-LES-MURS
Jeudi 16 MARS - 19h30


L'INSTITUT DE L'ENVIRONNEMENT :
UNE ÉCOLE DÉCLOISONNÉE


Tony CÔME
+ guests
C'est en 1968, alors que la Hochschule für Gestaltung d'Ulm, école mythique héritière du Bauhaus, est menacée de fermeture, que l'idée de son transfert à Paris émerge. C'est sous la houlette de Claude Schnaidt, dernier vicerecteur de l'école d'Ulm, que l'idée d'un « Institut de l'environnement » sur le modèle pédagogique du College of Environmental Design de Berkeley prend forme. Le bâtiment expressément élaboré par Robert Joly et Jean Prouvé est inauguré à peine deux années plus tard, rue Érasme. Cette nouvelle institution aux allures de laboratoire pédagogique s'inscrit dans une mouvance pluridisciplinaire, à laquelle collabore un « collège d'enseignants-chercheurs » tous tournés vers l'objectif d'optimiser l'aménagement du cadre de vie. Une équipe de praticiens d'horizons différents est aussitôt recrutée: L'urbaniste Jacques Allégret, l'architecte Claude Schnaidt, le designer Claude Braunstein, Manfred Eisenbeis, spécialiste en communication visuelle, diplômé d'Ulm, rejoignent des théoriciens en sciences humaines comme le sociologue Antoine Haumont, le psychologue Christian Gaillard ou l'économiste
Odile Hanappe. Ils initient à la recherche une première promotion de 80 « stagiaires ». Parmi eux, l'artiste Daniel Dezeuze, les fondateurs du collectif de graphistes Grapus, la designer japonaise Akiko Takehara ou encore Chilpéric de Boiscuillé, futur fondateur de l'école du paysage de Blois. Aujourd'hui, tous gardent un souvenir ému de cette expérience, certains n'hésitant pas à parler de l'Institut de l'environnement comme d'une véritable « Abbaye de Thélème ». Ce temple de la fertilisation croisée, ce laboratoire pédagogique giron de la recherche en design en France fut pourtant démantelé dès l'été 1971, reconfiguré en un centre de recherche spécialisé, cloisonné. Le « bâtiment Érasme » fut finalement récupéré par l'ENSAD en 1975 et détruit à la fin des années 1990 - malgré un intéressant projet de réhabilitation esquissé par Roger Tallon. Fruit d'une longue enquête, nourrie par des documents d'archives inédits ainsi que par de nombreux entretiens avec d'anciens acteurs de l'Institut de l'Environnement, ce projet éditorial se propose de revenir en détail sur l'histoire de cette expérience institutionnelle exceptionnelle mais à présent oubliée.

Préface de Jean-Louis Violeau.
Paraît en mars 2017.
éditions B42
RENCONTRE HISTOIRE RENCONTRE
Vendredi 17 MARS - 19h30

RENCONTRE URBANISME RENCONTRE

LE FRANKENSTEIN DE L'ÎLE DE NANTES

Anne-Mie DEPUYDT / UAPS
Le Frankenstein de l’île de Nantes, un calendrier original et inédit imaginé et réalisé par Anne Mie Depuydt, architecte urbaniste de l’agence uapS, et Jean Marc Ballée, graphiste.
Il témoigne, en 365 jours, de six années de stratégie urbaine correspondant à la deuxième phase d’aménagement de l’île de Nantes (2010-2016), territoire en mutation et vaste terrain d’expérimentations de 350 hectares depuis la fermeture de son chantier naval en 1989. Ce calendrier, fil rouge du projet à cette période, s’active le 26 mars 2017.

PROJET DE L’ÎLE DE NANTES :
En 2010, le projet de l’île de Nantes change d’échelle : de vastes terrains se libèrent au sud-ouest de l’île, invitant à imaginer de nouvelles manières de vivre en ville.
L’île prend une place décisive dans la grande métropole qui lie Nantes à Saint-Nazaire. Cette nouvelle étape de développement de la friche et des chantiers est confiée pour six ans au groupement de maîtrise d’œuvre urbaine constitué autour de l’agence uapS, mandataire avec Marcel Smets, qui travaille sur une stratégie globale de l’île et en particulier sur le quartier sud-ouest où se trouvent les anciens terrains industriels, et sur l’intégration du futur hôpital universitaire.

RACONTER ET ILLUSTRER, DE MANIÈRE SIMPLE ET CRÉATIVE :
Le calendrier Le Frankenstein de l’île de Nantes s’attache avant tout à raconter et à illustrer, de manière simple et créative, le processus de transformation et de fabrication de la ville de Nantes à cette période, ramenant l’échelle et la complexité intrinsèque du vaste projet urbain à une échelle de rue, bien plus intime et compréhensible.

366 feuillets / noir & blanc : 349 - couleur : 17 Format : 30 x 34 cm Texte (récit) : Anne Mie Depuydt, assistée de Claudia Danese
Conception graphique : Jean Marc Ballée, assisté de Jean François Peschot
Éditeur : uapS
Édition imprimée à 300 exemplaires
Impression : Art & Caractère
Mardi 21 MARS - 19h30

RENCONTRE GÉOGRAPHIE RENCONTRE

OPÉRATIONS CARTOGRAPHIQUES

Jean-Marc BESSE
Gilles TIBERGHIEN
La cartographie connaît aujourd’hui un essor fulgurant dans le monde en raison du besoin de représentation de phénomènes de plus en plus complexes. Le projet de cet ouvrage est d’interroger la cartographie comme ensemble d’activités, système d’actions et dispositif d’opérations intellectuelles et pratiques, mais aussi point de convergence de différents métiers et de différents acteurs. Le livre donne toute sa part à l’iconographie, acteur à part entière du développement du propos.

Co-édition : Actes Sud / ENSP Versailles